Bienvenue aux Grottes de Remouchamps
Venez découvrir ce majestueux patrimoine wallon


La galerie du précipice

La salle d'entrée, longue d'une vingtaine de mètres, large d'autant, servit d'abri à des chasseurs aux temps lointains de la pierre taillée. Quittant cette salle, le visiteur parcourt d'abord une large galerie de quelque 80 mètres de long. Cette galerie, utilisée jusqu'au XIXe siècle comme cave à vin fut un abri pour la population de Remouchamps durant la deuxième guerre mondiale. Ce passage se termine abruptement au-dessus d'un précipice de 8 mètres au fond duquel coule le Rubicon.

La salle des ruines

Cette salle marque l'entrée d'un siphon creusé par la rivière il y a environ un million d'années. Mais si la grotte a donc été essentiellement creusée par corrosion et érosion, le bloc suspendu de 40 tonnes nous rappelle que certaines salles peuvent aussi résulter d'éboulements.

La grande draperie

La Grande Draperie, ruisselante d'eau de pluie, haute de 7 mètres et âgée de plusieurs centaines de milliers d'années, nous apprend que tous les dépôts cristallins qui ornent la grotte sont dus à l'évaporation de gouttelettes d'eau qui tombant des voûtes ou glissant sur les parois déposent sous forme de cristaux le calcaire qu'elles tiennent en dissolution.

 

La salle de la vierge

Une salle nommée à cause de la ressemblance d'une stalagmite avec Sainte Marie portant l'enfant Jésus. Au plafond, vous distinguerez des taches rondes un peu plus claires que la masse de la roche, les stomatopores. Il s'agit de fossiles d'animaux minuscules qui vivaient au fond de la mer (il y a 350 millions d'années).

La grande galerie

Elle mesure plus de 22 mètres de haut. De petits bassins, les gours, parfois à sec, parfois plein d'eau, se succèdent, séparés par des barrages de calcites. L'exubérance des concrétions dans cette Grande Galerie prouve un long travail de l'eau par infiltration. La Grande Galerie constituait jusqu'en 1912 le terminus de la visite.

Le labyrinthe

La grotte s'est creusée lentement au fil du temps. La rivière coulant au fond de la grotte a successivement creusé les galeries avant de descendre par un entonnoir. Tourbillonnante, l'eau a creusé la galerie inférieure où coule maintenant la rivière.

La Cathédrale

Le plafond s'élève à 40 mètres. La cathédrale doit son aspect naturel au gigantesque éboulis présent en aval. La rivière souterraine est atteinte en enjambant une grande arche naturelle, le Pont des Titans.

Le palmier

Le " Palmier " est une colonne formée par la jonction d'une stalactite et stalagmite. Sa curieuse position, au milieu du Rubicon est un phénomène unique. A quelques encablures, le plafond s'abaisse et l'embarcation s'engage dans un ancien siphon, agrandi par l'homme pour être franchissable. A la sortie du siphon, le passage s'élargit et la lumière du jour se fait plus vive.